Le BoCAL

J’ai connu la galerie du BoCAL totalement par hasard sur FaceBook -de l’intérêt des réseaux sociaux ! Je dois dire que j’ai beaucoup aimé le concept : Une galerie qui se loue et qui, l’espace d’une semaine, devient votre deuxième chez vous. Un petit tour avec Fanny, la douce propriétaire qui m’a accordé sa confiance, et elle vous tend les clefs, sésame des grandes portes bleues du BoCAL. Ça y est, vous y êtes, à vous de jouer ! Dans le vacarme de la rue Pargaminières, vous avez votre nid, un coin à vous où vous pouvez réaliser un de vos rêves entre quatre murs, comme je l’ai fait, atteindre un objectif professionnel, ou tout simplement avoir le plaisir de montrer votre univers aux passants intrigués et de parler. Parler de pourquoi ce voyage à Brooklyn, d’une anecdote, en apprendre, aussi, sur le quartier, les techniques de photographies. C’est cette simplicité des rapports qui m’avait manquée, et le BoCAL est propre à cela. C’est un lieu élégant, avec un joli parquet, un très beau et imposant mur de briques et des murs blancs brillants, comme des grandes toiles.
Cet article est l’occasion pour moi de remercier Fanny, à la fois pour sa bienveillance et la liberté totale qu’elle m’a donnée. 

Des bretzels, des eaux de fruits et des cookies

Le lundi 20 juin était le top départ de mon exposition de photos, marquée par un vernissage très convivial et agréable – et ce n’est pas moi qui l’ai dit ! Petit retour sur le buffet de Magali Jacquet, consultante en alimentation et créatrice culinaire. Voici les recettes !

SONY DSC

Bretzels

Ingrédients :

500 gr de farine
1 sachet de levure de boulangerie
40 gr de sucre

1 pincée de sel
75 gr de beurre fondu

1 gros œuf
125 ml de lait tiède
125 ml d’eau tiède

De la fleur de sel

On peut aussi ajouter : Du piment d’Espelette, de l’origan séché, des graines de sésame, des graines de pavot ….

Bain de « pochage » : 8 gr de sel – 50 gr de bicarbonate.

Réalisation de la pâte :

Mélangez la levure dans le lait et l’eau tièdes. À l’aide d’un robot, mélangez la farine, le sel, le sucre et le beurre fondu dans le bol du robot.
Incorporez le mélange lait, eau et levure jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Couvrez d’un linge humide et laissez lever 1H dans un endroit chaud.

Préchauffez le four à 200°C. Pétrissez encore la pâte pour la rendre ferme, souple et élastique. Il faut que la pâte se détache du saladier.

Façonnage des bretzels :

À l’aide d’une balance, divisez la pâte en boules de 100gr chacune.
Faites-les rouler avant-arrière tout en déplaçant vos doigts le long de la pâte, afin de former une bande d’environ de 40 cm.

Saisissez les deux extrémités de chaque bande et formez une boucle. Croisez deux fois les extrémités, puis pressez-les de chaque côté de la partie centrale.
Répétez l’opération pour chaque portion. Pour bien maîtriser le façonnage des bretzels, vous pouvez vous inspirer de tutoriels disponibles sur internet.

Cuisson :

  • Pré-cuisson dans le bain de bicarbonate

Faites bouillir 1,5 L d’eau avec le sel et le bicarbonate.
Plonger les bretzels un à la fois et les égoutter quand ils remontent avec une écumoire. Les déposer sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

  • Cuisson au four

A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les bretzels de l’œuf battu.
Saupoudrez-les de fleur de sel /et/ou de topping de votre choix (origan, graines de pavot) …et enfournez durant 20 min. Les bretzels doivent être bien dorés !

 

SONY DSCSONY DSC

Eau Detox « Concombre, citron, citron-vert, menthe »

  • 1 L d’eau de source
  • 1 demi concombre lavé et coupé en fines tranches
  • 1 demi citron vert bio, lavé et coupé en fines tranches
  • 1 demi citron jaune bio, lavé et coupé en fines tranches
  • Glaçons
  • Environ 15 feuilles de basilic

Dans une carafe, laissez infuser au frais au moins 3 heures tous les ingrédients dans l’eau de source. Ajoutez des glaçons au moment de servir.

Eau infusée «  Fraise, Basilic, Eau de Rose »

Ingrédients :

  • 1 L d’eau de source
  • 70 g de fraises lavées, équeutées, et découpées en en fines tranches
  • Environ 15 feuilles de basilic
  • 1 grosse c.s d’eau de rose
  • Glaçons

Dans une carafe, laissez infuser au frais au moins 3 heures tous les ingrédients dans l’eau de source. Ajoutez des glaçons au moment de servir.

SONY DSC

Cookies aux pépites de chocolat

Ingrédients :

  • 240g de farine bio T65
  • 200g de sucre brut de canne blond
  • 280g de pistoles de chocolat
  • 1/2 c.c. de bicarbonate de sodium alimentaire
  • 3/4 c.c. de levure chimique
  • 40g de beurre « pommade «  demi- sel
  • 1 œuf
  • 1 c.c. d’extrait de vanille

Dans un saladier, mélangez la farine, le bicarbonate, la levure. Réservez.

À l’aide d’un robot, mélangez le beurre et le sucre jusqu’à obtenir un mélange bien mousseux. Puis ajoutez l’œuf et la vanille,  battre le mélange encore 3 minutes. Ajoutez délicatement à cette préparation  le mélange « sec » (farine, bicarbonate, levure). Puis ajoutez les pépites de chocolat. Mélangez avec les mains pour bien intégrer les pépites à la pâte.

Formez des « boudins » de pâtes. Les enrouler dans du film alimentaire. Laissez reposer toute une nuit au réfrigérateur.

Au moment de la cuisson. Sortir les « boudins » 15-20 min avant. Préchauffer le four à 175°C. Recouvrir une plaque de cuisson d’une feuille de papier sulfurisé.

Retirez le film alimentaire et découper la pâte en tranches. Les déposer sur la plaque en les espaçant.

Enfournez 14 min. l’indicateur d’une bonne cuisson ? les cookies doivent être dorés et souples au sortir du four !

Faites glisser le papier sulfurisé sur une grille sans attendre pour ne pas prolonger la cuisson, et laissez refroidir les cookies.

Renouvelez la cuisson des cookies jusqu’à épuisement de la pâte en réutilisant le même papier de cuisson.

 

M E R C I

A ma famille, à mon coéquipier – mon éternel soutien, à Fanny, à Magali, à Robin et Sandra, à tous ceux qui m’ont donné un coup de pouce de près ou de loin, aux amis d’enfance, aux copines, aux nouvelles rencontres, aux passants, aux regards bienveillants, aux personnes intriguées, aux gallois (!), à ceux qui posent des questions, à ceux qui me donnent envie de m’améliorer, aux amis d’amis d’amis de, à ceux qui sont en avance et aux retardataires, à ceux qui sont de l’autre côté de Toulouse (ou de la planète) et qui m’encouragent, au beau temps… 

Discours digne des Oscars pour une soirée bien particulière pour moi !

L’exposition continue jusqu’au dimanche 26 juin !

SONY DSC

SONY DSC

Ma première exposition de photos

Lorsque je pris ma première photo, ce fut quand j’avais 6 ans. C’était une photo mal cadrée, floue de mes parents qui souriaient. Depuis, j’ai toujours gardé un appareil près de moi. J’empruntais très souvent l’appareil familial, puis celui de mon frère, jusqu’au jour où j’ai eu enfin mon propre appareil photo, un Sony α90.
Que ce soit avec les premiers téléphones munis d’un objectif ou un Polaroïd ; je n’ai toujours eu qu’un seul et unique souhait : Capturer le moment.
Lorsque je suis derrière un appareil, je sais que c’est là que je dois être. C’est ma place, mon élément. J’ai une relation très instinctive avec la photographie. J’ai appris les bases, certes, mais les aspects technique et mathématiques ne sont pas ceux qui m’importent le plus : C’est le souvenir. Je tiens à garder cet aspect presque intuitif. Bien-sûr, je commence à connaître quelques grands noms de la photographie, des techniques et des magazines spécialisés. Je prends chacune de mes photos en agissant sérieusement, en faisant attention au moindre détail : Cadrage, lumière et netteté.


Pour moi, la photographie peut vaincre le temps qui passe trop vite
. C’est pour cela que je veux garder avec moi, que ce soit sur carte mémoire ou sur papier, chaque instant : Un détail anodin ou le beau sourire de l’homme que j’aime.
Cette passion, je décidais de l’entretenir avec un blog de photographies. Je me suis lancée sur un coup de tête, j’ai demandé à ma mère son avis pour le nom et quelques minutes plus tard ; je rédigeais les grandes lignes éditoriales de mon blog. Une sorte de crédo : Pourquoi se prendre au sérieux quand on peut prendre des photos ? Je trouve que, de nos jours, toute personne achetant un appareil photo est susceptible de se considérer comme plus grand que Robert Capa ou Eliot Elisofon. Le manque d’humilité est quelque chose qui gâche, selon moi, le plaisir de prendre une photographie. Quel que soit votre rapport à la photographie, il faut toujours rester humble. C’est ce que j’essaye de transmettre à travers mon blog. Avec ce blog, je pouvais aussi m’exprimer sur une valeur importante pour moi : Aller vers l’autre.

Toujours sur un coup de tête, je suis partie en avril 2015 à New-York, avec mon frère. Nous avions déjà visité le New-York carte postal fait de Times Square clinquant et d’écureuils de Central Park. Ainsi, nous avions décidé de découvrir, en seulement quelques jours et avec nos moyens, le « vrai » New-York : Les adresses secrètes, les réelles habitudes des citadins. C’est ainsi que nous sommes tombés sur Brooklyn. Je ne saurai trop dire ce que j’aime dans ce quartier : Les commerçants avec qui vous pouvez vraiment discuter, la facette industrielle dotée de charme, la poésie que l’on peut retrouver au coin d’une rue, les familles qui vous sourient, avec qui vous pouvez partager un banc en fin d’après-midi, en observant la très célèbre skyline de l’autre côté de l’East Rivers. C’est pour cela, en grande partie, que ce voyage nous aura marqué.

Je n’ai que 22 ans et je suis étudiante, alors j’ai moi-même saisi l’opportunité en contactant une galerie photos de Toulouse aux allures très chaleureuse et intimiste. 20 mètres carrés entre la brique et le plâtre, dans une rue très bruyante qu’est la rue Pargaminières. Je devais faire cette exposition photos, car sinon, je me serais trahie. Faire une exposition de mes propres photographies dans une galerie de la ville où je suis née est une consécration, un rêve. J’ai toujours été encouragée par ma famille et mon ami, par rapport à ma passion ; d’une certaine façon, c’est un moyen de leur rendre hommage.

Le 20 juin à partir de 18h, ce sera le début de mon vernissage. Mes quarante photos seront exposées. Mon amie Magali Jacquet, consultante en alimentation et créatrice culinaire, aura concocté un buffet : Bretzels, cookies et eaux de fruits. De 19h à 19h30, un mini concert aura lieu devant la galerie par le chanteur Rockin’Robin. Au programme ? Blues, folk et jazz.  Cette exposition est vraiment MON projet. Je tiens à ce que ce soit un événement agréable, simple et où chacun puisse partager avec l’autre.

 

Affiche officielle 03.JPG