sensuality [ˌsɛnsjʊˈælɪtɪ]

Il y a quelques temps, Chrys, du blog Yvette and the Whool , disait à propos de cette photo qu’elle est « sensuelle ». C’était la première fois que l’on parlait ainsi de mon travail. J’ai réfléchi au terme « sensuel » et à ce qu’il peut évoquer. Alors, rangez vos couplets de chansons pops préférées, ici je ne me concentre que sur le terme littéral de la sensualité.

  • (bas latin sensualis, relatif aux sens)
  • Qui est porté vers les plaisirs des sens ou dont l’aspect, le comportement ou l’œuvre évoquent les plaisirs des sens : Un artiste sensuel.

___

A few months ago, Chrys, from the blog Yvette and the Whool, told me about this photograph, that it was « sensual ». For the first time ever, my work was defined as such. I thought about the word « sensual » and to what it could evoke. But please, don’t think about any love song lyrics, here, I’m only referring to the literal meaning.

  • expressing or suggesting physical pleasure:
    a sensual mouth
    They shared the sensual satisfaction of French food.

  • see sensory: of or relating to sensation or to the senses

Depuis maintenant quelques années, je cherche à raconter des histoires à travers mes photographies : en me concentrant sur les mains d’un(e) artisan(e), le regard d’une modèle, un geste, une texture, une matière… Le fil conducteur, ce qui est finalement au cœur de ma recherche, réside dans la sensualité – les sens.
Les mains pour le toucher, des macrophotographies d’ingrédients pour le goût, bref, vous avez compris. Pour reprendre un terme évoqué par ma Maman, j’ai envie que mes photos soient « vivantes ». Et comme je ne vais pas toujours utiliser le dictionnaire pour définir ce qui me caractérise, j’espère que chacun(e) trouvera mes photos « sensuelles » et « vivantes ».

___

For a few years, I’ve been focusing on telling stories through my photographs. Artisan’s hands, the look of a model, a movement, textures, materials… Each detail is significant. The central theme lies in sensuality – it’s about senses. It is a the core of my work,
Touch is connected with hands, close up of ingredients with taste… you got it.
To quote my Mom, I’d like my photographs to be « vivid ». Since I won’t use all the time the dictionnary to describe my work, I hope that everyone will label it as « sensual » and « vivid ».

 

Tout ce cheminement (j’aime réfléchir, oui), m’a donné un peu plus confiance en moi et en mon travail. C’est pourquoi, en gardant en tête tous ces objectifs et ces qualificatifs, j’ai travaillé avec le magazine indépendant Yoko. C’est un magazine conçu pour les esprits créatifs du monde entier. Je suis heureuse d’avoir raconté l’histoire « Over the love », que l’on retrouve dans la version web de ce superbe éditorial.

___

This line of thought (yes, I like to think) actually improved my self confidence and my competence. While I kept in mind all of these goals and qualifying adjectives, I worked with the independant magazine Yoko. It is a magazine for the creative minds from all over the world. I’m really happy that the story I’ve told, Over the love, is now available in the web version of this amazing editorial.

OverTheLove

 

Nous nous sommes inspirés de la nouvelle The sisterhood of night de Steven Millhauser pour évoquer le thème de la sororité, de ce que des parents (et par extension, « les gens ») s’imaginent, et du contraste avec la réalité.
Toutes les créations et les vêtements proviennent de Toulouse.

Moralité: Soyez toujours sensible aux mots de chacun(e) (et croyez en vous aussi, hein).

___

We took our inspiration from the short story The sisterhood of night by Steven Millhauser, in order to symbolize sorority, what parents (and, therefore, « people ») think, in contrast with reality. The jewels and the outfits are from Toulouse.

Morality: Pay attention to remarks about your work (and believe in yourself, guys!)

Publicités

Manifeste pour le festival burlesque – Manifesto for the burlesque festival

L’an dernier, je découvrais le festival burlesque, et j’ai eu une telle claque, que je décidais de parler et de publier le plus de photos, de textes, d’interviews pour rendre hommage à cet art. J’ai réalisé un reportage photographique, j’ai publié des interviews et mes photographies dans un numéro de Slap.
Aujourd’hui, j’ai l’impression que ce n’est pas assez par rapport à tout ce que représente le festival. J’ai l’impression, que tout simplement de ne pas en avoir fait assez. J’ai l’impression que nous n’en faisons pas assez pour rendre hommage à cet événement et à cet art.

___

Last year was the first time I’d explored the burlesque world with the International Burlesque Festival of Toulouse. It was such an inspirational shock, that I decided to post photographs, introducing texts and interviews to pay tribute to this art and its performers. I did a photoreport and my photographs were published in an issue of Slap
Today, I feel that I’ve not done enough. I feel that we’ve not done enough to support this event and celebrate this art.

109

Madame Romanova

Dans les coulisses du festival, j’ai vu des femmes (et des hommes), s’étirer, se concentrer, répéter, chuchoter « 1, 2, 3, 4… » et enchaîner des pas, se coiffer, se maquiller, s’habiller, se parer. Et, qu’il s’agisse d’humour, d’hommage à la tradition du burlesque, de mise en scène minimaliste, le sérieux et les émotions sont là.

___

In the backstage area of the festival, I’ve seen women (and men), stretch out, focus, rehearse, whisper « 1,2,3 » and do a series of steps, do their hair, put on makeup, get dressed and attire themselves. Whether it is about humour, tributes to burlesque tradition or minimalist staging, all the artists are conscientious and ready to share emotions.

Seedy Frills – Foxy P. Cox  – Honey Blondy

Dans les coulisses du festival, j’ai vu de la solidarité comme jamais, du bonheur, des compliments, des encouragements, des tapes dans la main, différents corps, âges, physiques en mouvement et seulement des regards bienveillants. Si parfois le pessimisme vous guette, alors rentrez dans les coulisses du festival burlesque pour être rassuré·e, l’empathie et la gentillesse existent toujours.

___

In the backstage area of the festival, I’ve seen solidarity like never before, happiness, compliments, supports, high fives, different bodies, ages, physiques in motions, and only watchful eyes. If sometimes you are pessimistic about human nature, you must come to the backstage area of the burlesque festival not to worry: empathy and kindness still exist.

114

Jeanie WishesFoxy P. Cox

Les artistes du festival burlesque rentrent dans les coulisses heureux, essoufflés, tellement le message qu’ils ont tenu à communiquer avec le public est important. Ils ont partagé quelque chose. Dans la salle, toute l’équipe du Kalinka travaille à l’accueil, en cuisine, au bar, pour que chaque spectateur se sente tout simplement bien, dans ce cabaret où les métaphores et les allégories se métamorphosent sur scène.

___

Backstage, the performers are happy and short of breath as the message they wanted to communicate with the audience was crucial. They shared something. In the hall, the whole staff ot the Kalinka is buoyantly at the front desk, in the kitchen, at the bar, so that any spectator could enjoy a wonderful show. It is a cabaret where metaphors and allegories metamorphose on stage.

Si vous êtes féminisme, que vous aimez l’art, les histoires que l’on raconte, où si vous souhaitez découvrir un cabaret à Toulouse – et que vous râlez souvent par rapport à la vie culturelle de la ville, alors entrez dans le Kalinka, pour bien des occasions, comme ce festival, pour vivre une soirée particulièrement unique, qui vous manquera et que vous aurez le plaisir de revivre lors de la future édition.

___

If you are a feminist, if you love arts, stories that are told or that you would like to discover a cabaret in Toulouse -and that you often complain about the cultulral life of the city, you must come to the Kalinka. There are plenty occasions to come, such as this festival, to experience an incredible night that you will miss and enjoy again for the upcoming edition. 

36

Facebook Page of the Festival

L’Invincible Printemps – Invincible Spring

010209

 

Il y a quelques semaines, j’ai eu envie de réunir trois femmes et leurs univers respectifs, autour du thème de ‘l’Invincible Printemps’. J’avais en tête non pas des grandes mises en scène, mais plutôt des émotions « vraies » avec toutes leurs valeurs allégoriques. C’était une journée où le soleil ne faisait pas son timide, et où la terre était sèche.

___

Few weeks ago, I wanted to gather three women and their respective temperaments and inner worlds to work on the theme of ‘the Invincible Spring’. I didn’t want any staging, only « true » emotions, with all their allegorical values. It was a day when sun wasn’t shy and when the soil was dried. 

04

Alors, je sais « Des fleurs, pour le printemps ? C’est original. » Mais l’Invincible Printemps, c’est justement se rappeler les beaux jours, leur pouvoir, l’idée de résilience et « qu’il suffit de se souvenir d’allumer la lumière ».

___

I know what you’re thinking, « Florals, for spring? Groundbreaking. » Nevertheless, the Invincible Spring means to remember fine weather and its power, resilience, buoyancy, and to « remember to turn on the light ».

 

1208

J’avais demandé à Sophie d’être ma modèle du jour, tout simplement car c’est une personne solaire et positive. J’avais proposé le thème de ce shooting à Marie de La Fleur de Chardon, car ses bouquets et créations florales sont des vrais feux d’artifices de minutie et de couleurs. J’avais également repéré quelques pièces chez Favoris, à la fois authentiques et dédiées à toutes les femmes. Un trio gagnant que j’espère avoir su mettre en valeur depuis mon boîtier !

___

I asked Sophie to be my model of the day, simply because she is a beaming and positive human being. I talked about this idea to Marie – La Fleur de Chardon, because her bouquets and floral creations are true meticulous and colorful fireworks. I also spotted several outfits at Favoris by Lydia Destarac. The clothes bring out authenticity and are dedicated to every woman. This is such a trifecta! I hope that I knew how to showcase it through my lens. 

101315bis

Merci les filles !

La vraie vie ● Dans l’atelier d’Hosta

03

Chez Adeline, la créatrice qui se cache derrière Hosta, les fleurs sont suspendues, en couronnes ou encore gardées précieusement en boutons. Son atelier et elle ne font qu’un.

___

Adeline is a florist and the owner of Hosta brand. At her workshop, the flowers are suspended, in wreaths or preciously kept in buds. She is at one with her flowers.

 

08
Adeline s’est prêtée au jeu de ma rubrique « la vraie vie », lors d’un reportage photo pour que je puisse découvrir ses inspirations, une partie de son quotidien, bref son univers – constellé de fleurs et de mille et un détails.

___

Adeline has accepted to take part in my photography series « la vraie vie », during a photoreport so that I can see her inspirations, a part of her daily life – to put it in a nutshell, her own world, studded with flowers and a thousands of details. 

 

04

→ As-tu une journée type ?
What is a typical day like, as a florist? 

« En tant que fleuriste free lance je n’ai pas vraiment de journée type. Chaque jour est différent en fonction des rendez-vous et des commandes. En ce moment je suis en train de planter et sélectionner les graines pour les fleurs de cet été. Je suis également en contact avec un petit producteur bio situé à Caraman qui m’aidera à compléter ma collection de fleurs locales. »

___

« As a free lance florist, I don’t have a typical day. Every day is different, according to the orders and meetings. Now, I’m planting and selecting flower seeds for this summer. I’m also in contact with an organic producer from Caraman who will help me to complete my collection of local flowers. »

 

02

Que peux-tu nous apprendre sur ton métier ?
What could you tell us about your job? 

« En réalité je ne suis pas vraiment fleuriste car je n’ai pas de diplôme. J’ai appris sur le tas, le nez dans les livres et en faisant des essais. Par ailleurs, j’ai un master en arts ce qui a forcément motivé mon choix pour créer Hosta. Je crois fort qu’avec un peu de bon sens et de persévérance on arrive à faire ce que l’on aime. »

___

« Actually, I’m not a florist, because I don’t have a diploma. I’ve learned by experience, my nose stuck in a book and by practicing. In addition, I also have a Master’s degree in arts, which of course has motivated me to build my brand: Hosta. I really do think that by having common sense and being persistent, one can do whatever he or she likes. »

 

06

→ Que préfères-tu dans ta journée type ou par rapport à Hosta ?
What do you most like in your typical day or with your brand?

« Evidemment ce que j’aime en étant indépendante c’est qu’il n’y a pas de contrainte d’horaires. Je travaille à l’atelier à mon rythme. S’il m’arrive de ne pas être inspirée aujourd’hui je reporte au lendemain et me concentre sur des recherches inspirantes. Je peux également vadrouiller de ci de là pour récolter des fleurs et feuillages en fonction des saisons. »

___

« Of course, what I love as a freelancer is the absence of any time constraint. I work at my own pace at my workshop. If for any reason I’m not inspired during a day, I can postpone my work for the other day and focus on my inspirational researches. I can also wander here and there and pick seasoning flowers and foliage. »

05

Website Instagram

The green Pyrénées and the grey huskies

 

 

Il y avait les Pyrénées, les sapins, et le plateau. Il y avait Ingrid, ses chiens et notre bonheur. J’ai profité de ce joli moment pour photographier les huskys, déjà prêts à repartir à l’aventure.
Pour les kids comme les plus grands, je vous invite été comme hiver à contacter l’Ecole de Traîneaux à Chiens de Traîneaux – Pyrénées, pour avoir le coeur qui bat à mille à l’heure, et ne jamais vouloir quitter « l’équipe » – les super compagnons à quatre pattes.

 ___

There were the Pyrénées, the pine trees and the plateau. There were Ingrid, her dogs and our happiness. I made the most of this wonderful time to photograph the huskies, which were ready to set off again for new adventures. For kids and adults, I recommend you to get in touch with the Ecole de Traîneaux à Chiens, with Traîneaux – Pyrénées, to get your heart beating widly, and to never want to leave the « team » – and the amazing four-legged mates. 

Website

 

201& – the season finale

2018 : Accompagner, conseiller, créer des supports visuels –
Cette année, je suis heureuse d’avoir rencontré des artisans, producteurs-trices, créateurs-trices et d’avoir passé tout ce temps derrière mon boîtier à photographier des atmosphères et des détails. Je suis émue d’avoir vu mes clichés publiés, utilisés pour mettre en avant les qualités uniques de l’artisanat et de la production locale.
Il y a un travail qui est particulièrement représentatif de ce pourquoi j’aime la photographie : demains.
Elodie m’a fait confiance pour mettre des images sur ce projet célébrant le fait main, la créativité et le local, avec en filigrane un goût pour la matière première qui sera sublimée.

___

2018: Support, help, create visual content
I’ve been really happy to have met craftspeople, producers, designers and to have spent time behind my camera body. I’m moved when I think about my pictures posted and released, which have been used to promote the inherent qualities of craft and local production. There is a work which is, to me, really representative of why I love photography: demains
Elodie trusted me when she used some of my photographs to define her project which celebrates handmade creative and local production, implicitly linked with a decided taste for raw material – which therefore will be sublimed. 

 

portrait-Elodie-Marville-s-817x1024
J’ai vu le sourire d’Aurélie, le rire de Fanny, le fou-rire de Lucie. J’ai entendu des récits, des anecdotes, des histoires longues –avec, à la fin toujours un happy ending mais pas cucul-. J’ai travaillé dans un studio, un atelier, une cour. J’ai examiné du jacquard et du cuir, scruté des motifs végétaux, observé des points de cobalt à travers mon objectif.

___

I’ve seen Aurélie’s smile, Fanny’s laughter and Lucie’s fit of laughter. I’ve heard tales, short and long stories, with, each time a non-cheesy happy ending. I’ve worked in a studio, in a workshop, in a courtyard. I’ve looked into Jacquard weave and leather, scrutinized details of plant pattern, observed dots of cobalt… All, through my lens. 

 

 

 

 

 

 


Bref, j’ai passé de bons moments avec Elodie ! Et j’espère que chacun aura été sensible à ses valeurs, ainsi qu’à son travail !
En 2019, on continuera de croire en demains, plus que jamais –

___

To sum up, I’ve spent a lot of good times with Elodie! I hope that everyone will appreciate her values and her work!
In 2019, we will keep supporting demains, more than ever. 

WebsiteFacebookInstagram

together [təˈgɛðər]

Christmas

Eucalyptus wreath: Hosta

  • Penser à une cause que vous aimeriez défendre un petit peu plus
  • Penser aux artisans, à celles & ceux qui fabriquent Noël
  • Offrir une tasse de café à quelqu’un
  • Ou simplement donner à l’autre
  • Partager une pâtisserie avec une amie
  • Ecrire une lettre à votre correspondante
  • Cuisiner avec votre famille
  • Prendre ces moments

pour quelques minutes, des heures, ou cette nuit

  • Think about a cause you would like to support
  • Think about the craftspeople, the ones who craft Christmas
  • Give a cup of coffee to someone
  • Simply, give to the other
  • Share a piece of cake with your friend
  • Write a letter to your penfriend
  • Prepare meals with your family
  • Enjoy

for a few minutes, hours, or tonight

Dans l’atelier de Manon, créatrice de la marque Eternel Ephémère – Meet Manon, the designer of Eternel Ephémère, in her workshop.

J’ai profité d’un court séjour à Paris pour rencontrer Manon, créatrice de la marque de lingerie Eternel Ephémère. C’est toujours important pour moi quand j’organise des séances photos de me trouver dans des lieux cools, cosy, bref un endroit où on peut échanger tranquillement autour d’un thé bien chaud. J’étais donc très heureuse de découvrir le cocon de la créatrice, d’y retrouver du matériel de couture, et également d’admirer les mille et un détails de la dentelle pastel de Manon.
___
I made the most of a trip to Paris to meet Manon, the designer of the fine lingerie brand, Eternel Ephémère. It’s really important to me when I plan a photo shoot, to be in a cosy, cool place, well- a place where we can meet over a cup of warm tea. This is why I was glad to discover the designer’s cocoon, notice her sewing kit, and be impressed by the hundred-and-one details of her pastel lace. 
0407
Je ne tomberai pas dans le piège, bien-sûr, et ne parlerai pas de « doigts de fée » ou de « douceur », à propos des créations de Manon, mais plutôt de son rapport à la nature et de ses choix dans son modelling. En effet, la nature l’inspire dans ses croquis et on la retrouve dans la complexité de sa lingerie comme dans sa teinte cristalline. Aussi, Manon a fait le choix de proposer des modèles sans baleine (je ne te remercierai jamais assez, Manon !), adaptés à toutes les morphologies.
Et bien-sûr, ce que je préfère dans l’atelier de Manon, c’est la chance de la voir à l’oeuvre !
___
Of course, I won’t fall into the trap and won’t talk about « nimble fingers » or « gentleness » to describe the design conceived by Manon, yet I would like to mention her relation with nature and her modelling choices. Actually, nature inspires her when she is sketching, and there are elements of it in the complexity of her lingerie, and in its cristallin hue. Manon has also decided to propose to her customers a design without any underwiring (thank you so much, Manon!) which is adaptable to every morphology. 
And what I mostly prefer in Manon’s workshop is the occasion to see her while she’s working.
0810
Ce n’est pas pour rien, si je cite plusieurs fois le prénom de la créatrice : Une fois son diplôme obtenu, Manon a eu le courage de se concentrer uniquement sur sa marque. Elle est donc la seule à s’occuper de toutes les tâches administratives, comptables, commerciales, et législatives (joyeux cocktail) en plus de son travail de création et de production. C’est donc bien à elle et uniquement à elle que vous vous adressez si vous souhaitez la complimenter sur son travail.
___
There’s a good reason if I cite several times the first name of the designer: After being graduated, Manon has found the courage to focus only on her brand. So, she’s busy with administrative, accounting, commercial, legislative tasks (how great), just like the creation and the production implied. It means that when you want to compliment her about her work, you are adressing only to her. 
0105
Pour celles et ceux qui aiment lingerie et ses exigences, la matière première de qualité (j’ai mentionné le fait que sa dentelle vienne de Calais ?), les créatrices indépendantes et leurs « petites » entreprises, le fait-main, les créations inspirantes : je vous présente Manon, son atelier et sa marque.
___
For the ones who love fine lingerie and its requirements, a high-quality raw material (did I mention the fact that her lace comes from Calais?), the independant designers and the « small » businesses, handmade products, inspiring fashion design: let me introduce to you Manon, her workshop and her brand. 
03

Yun’s story

Je crois que je me souviendrai toujours de ma rencontre avec Yun. Elle riait, dansait et elle était si avenante. Quand on parle avec Yun, on comprend directement d’où vient la poésie de sa photographie et sa grande délicatesse.
Je l’ai récemment interviewée, pour mettre des mots sur son travail, et la laisser vous raconter son récit passé – présent et futur.

___

I think I will always remember the day I met Yun. She was laughing and dancing and was so likable. When you talk to Yun, you immediately understand where the poetry and the delicacy of her work come from.

I recently interviewed her, to explain her work, and I let her tell you about her past, her present and her future.

01.JPG_effected

P A S T

 

  • Depuis quand et pourquoi pratiques-tu la photographie ?
  • Cela a commencé il y a sept ans quand j’étudiais à mon école de cinéma. Avant, je pratiquais surtout la cinématographie et la vidéo. Mais je pense que tout est lié avec la photographie générale. En plus de cela, j’avais quelques cours de photographie, également à l’université.

 

  • Since when and why have you been practicing photography?
  • It started seven years ago when I just integrated my former film school. Before I had practiced more about cinematography and video photography, but I think there’s a link with general photography. On top of that, I had some photography classes in university too.

 

 

  • Peux-tu me parler d’un shooting qui t’a particulièrement marquée ?
  • Tous mes shootings sont uniques. D’ordinaire, le shooting que j’aime doit me faire vivre des moments pleins de sens. Il n’est pas question d’aller au travail et ensuite de rentrer à la maison le soir. J’aime explorer la nature, prendre des photographies de personnes avec qui je suis, d’aller camper avec eux. Je parle tellement avec ces personnes, pour connaître leurs personnalités, pour capter leus moments les plus significatifs, les plus beaux.
    Il y a quelques semaines, je suis allée à Cahors avec des amis. Nous avons campé et exploré des falaises. J’ai appris à connaître de plus en plus les personnes présentes, et les portraits auraient été différents de bien d’autres, car ils (les modèles) me font confiance, se sentent à l’aise avec moi, me racontent quelques anecdotes, pour qu’au final, je comprenne qui ils sont. Je suis très satisfaite de mes portraits, et heureuse que nos liens d’amitiés se soient renforcés, grâce à la photographie.

 

  • Can you talk about any memorable photo shoot?
  • All the photo shoots are unique. Basically, the photo shoot I love is meant to allow me to undergo significant moments, it’s not about going to work and then go home by night. I love to explore nature, take photographs of the persons I’m being with, go camping with them. I talk so much with the persons, to get to know his or her personality, to catch the best moments of this person.
    Several weeks ago I went to Cahors with some friends. We went camping and exploring cliffs, so I knew more and more the people, and the portraits would be different from any other ones because they (the model) trusted me, felt comfortable with me, and told me some stories, so I understood them. I took so many satisficing portraits and I’m happy to have strengthened our friendship, thanks to photography.

 

 

  • Tu penses être dépendante des techniques que tu as apprises, ou tu essayes de t’en émanciper et de te focaliser sur ton propre savoir-faire ?
  • Je pense que ce qui est primordial, ce sont les bases de la technique. Aujourd’hui, tout le monde peut prendre des photographies, cependant les bonnes techniques élèvent une photographie à un autre niveau. Donc, pour moi, c’est important. Cependant, ce ne sont que les bases et que les techniques.
    Il y a beaucoup de monde qui ont une bonne technique, mais je ne retrouve pas de belle esthétique dans leurs photographies. Ils ont beaucoup de compétences, mais il y a un manque d’inspiration dans leur travail.
    J’ai appris les techniques en autodidacte, je me suis beaucoup entraînée, et j’ai beaucoup exploré le monde autour de moi. J’ai commencé avec un argentique, et c’est un très bon moyen de commencer. On n’appuie pas seulement sur un bouton, on doit beaucoup réfléchir avant. Ensuite, lorsque j’ai pris confiance en moi, j’ai commencé à travailler avec un appareil numérique et j’en suis vraiment contente car cela me permet d’avoir un nombre illimité de clichés, et d’être capable de capturer les meilleurs moments.

 

  • Do you think that you are really depending on the techniques that you have learned or do you try to cut loose from them and to focus on your own know-how?
  • I think that the basics are primarily important. For now, everyone can take pictures, yet the techniques elevate your picture to another level. So, to me this is important. However, they’re only the basics. There are a lot of people who have gotten the techniques, but there isn’t any beauty aesthetics within their pictures. They have a lot of skills, but there’s a lack of inspiration in their works.
    I’ve learned techniques by myself, I’ve practiced a lot and explored a lot. I’ve started to work with an analog camera, and that is a good technique, you’re not just “clicking” on a button, you are reflecting a lot before. Afterward, when I was more confident, I’ve started to work with a digital camera and I’m really happy with that because it allows me to have an unlimited number of snapshots, and to have the ability to capture the best moments.

 

03.JPG_effected

P R E S E N T

 

  • Qu’est-ce que tu aimes partager à travers des photographies ?
  • Je veux partager des émotions et des sensations à travers mes photographies. J’ai une histoire à raconter pour chacune de mes photos et des émotions à exprimer.

 

  • What do you want to share with people?
  • I want to share emotions and sensations within my photographs. I have a story to tell for every photograph that I’ve taken and emotions to express.

 

 

  • Qui ou qu’est-ce qui t’inspire le plus ?
  • Il y a de nombreux photographes inspirants et créatifs, mais ce qui m’inspire le plus, c’est la nature : être dans la nature, admirer la lumière de la nature, être près d’une rivière, admirer les montagnes…

 

  • Who and what inspires you the most?
  • There are a lot of creative and inspiring photographers, but what inspires me the most is nature: being in nature, admiring natural light, being near a river, facing mountains…

 

 

  • Quel est ton type d’appareil préféré? (numérique ou argentique)
  • Le boîtier que j’utilise est un sony α7rii, et il a une très bonne qualité. La qualité vidéo est géniale, surtout pour les slow motions. Comme je suis également vidéaste, c’est important pour moi d’avoir du matériel fiable avec une qualité sur le long terme.

 

  • What is your favorite camera (digital and analog)?
  • The camera that I currently use, the Sony α7rii: it provides a really good quality. The video quality is actually amazing, especially for slow motions. As I’m also a video maker, it’s important for me to work with a reliable camera with a long-term quality.

 

004

F U T U R E

 

 

  • Quelle serait ta plus grande fierté ?
  • Je vais faire un road trip dans un camion, et je pense que c’est mon plus grand projet jusqu’ici. Je vais faire d’avantage de photographie de paysages, et j’aimerais rencontrer des personnes pouvant devenir mes modèles. Je ne sais pas où ce projet va me mener, mais je veux tellement le concrétiser et vivre des expériences !

 

  • What would be your proudest achievement (if any)?
  • I’m going to travel in a truck and it’s my biggest project so far. I’m going to take more landscape photographs and I also would like to meet people who I wish could be my models. I don’t know what this project is going to lead me to, but I want to experience it so much.

 

 

  • Concernant ta carrière, aimerais-tu enseigner la photographie, travailler pour une agence de presse, être un photographe pour des entreprises… ?
  • Je ne suis pas vraiment certaine, mais tout ce que je sais, c’est que je veux être photographe free lance.

 

  • Concerning your career: would you like to teach photography or working for a press agency or being a corporate photographer?
  • I’m not really sure about that, but all I know is that I really would like to be a freelancer.

 

Comme vous l’aurez compris, Yun a un fabuleux projet sur la route que vous pouvez retrouver sur les réseaux sociaux !

___

As you may have understood, Yun is on the road, and you can learn more about this amazing project on the social networks!

FaceBookInstagram