Un café avec Mathieu, Romain et Marjorie… – Coffee time with Mathieu, Romain and Marjorie

LSDR 4

Je suivais leurs actualités (merci Facebook !) depuis un petit moment déjà et j’avais énormément envie de leur consacrer un article. Un petit mail plus tard avec Mathieu, et je me retrouve avec trois des membres de la Séance de Rattrapage, tout nouveau webzine, dédié à la musique live !

___

I’ve been keeping up with Tomat’Prod and its team thanks to FaceBook, and I really wanted to devote an article to them. After writing an e-mail to Mathieu, I met the three members of La Séance de Rattrapage, a brand new webzine about live music. 

 

Mathieu, le fondateur, scénariste et réalisateur pour Tomat’Prod, Romain Sarda, réalisateur et cadreur et enfin, Marjorie Calle, cadreuse et éditorialiste pour le collectif « La Réserve« .

Le concept de la Séance de Rattrapage m’a tout de suite plu : (Re)vivre un live autrement, être au cœur d’un événement à travers le regard du public, bref…plonger littéralement dans l’univers d’un artiste est selon moi, quelque chose d’atypique et génial, qu’on voit peu (surtout à Toulouse !). L’idée est de donner une autre image du live, en utilisant de nouvelles techniques : L’esthétique y est donc particulière et nouvelle, et tout le monde ne peut qu’être unanime quant au rendu final : Le travail est de qualité et il s’agit d’une très belle production audiovisuelle !

___

Mathieu is the founding member of the group, he’s also a scriptwriter and a director for Tomat’Prod. Romain Sarda is a director and a cameraman and finally Marjorie Calle is a camerawoman and editorial writer for the collective named « La Réserve ». 

I was amazed by The concept of La Séance de Rattrapage : you have the ability to experience (again, or not) a live concert, to get inside the event and to have the point of view of the audience… Being immersed in the inner world of an artist is something unusual and awesome. It’s not something that we can undergo that much, especially in Toulouse.
The main idea is to give a new image of live sessions and to use new audivisual techniques. The finish and the design are uncommon, and the finale productions are really remarkable.

 

Avoir eu la chance de discuter avec trois membres de l’équipe était vraiment un moment très enrichissant pour moi, car ce sont trois passionnés de vidéos, drôles, ouverts, mais surtout sérieux sans se prendre au sérieux quand ils parlent de leur travail :

___

To be lucky enough to have met the three members of the team was rewarding. They are crazy about movies, they are funny, open-minded, yet are conscientious without taking themselves too seriously when they’re talking about their works : 

 

LSDR 2

Mathieu Benard (Fondateur de ce collectif) : Pour lui, l’idée était déjà présente, mais se concrétisa lors du passage d’Odezenne au Connexion Live à Toulouse ! Dès les balances de l’après-midi, il sentit un bon feeling avec les membres du groupe et lança l’idée de leur présenter les réactions à chaud de leur propre public. Le groupe accepta et c’est ainsi que naquit l’épisode pilote et le concept de la Séance de Rattrapage !

___

Mathieu Benard (Founding member of the collective) : The idea was already in his mind, to him. Everything came true during a concert of Odezenne at Le Connexion Live in Toulouse ! As soon as the balances started during the afternoon, he had a good feeling with the members of the band and suggested the idea to get to know the immediate reactions of their own audience. The band accepted and this is how the first episode of La Séance de Rattrapage was created, and so the main concept. 

 

LSDR 5

Romain Sarda : Réalisateur et cadreur. Indépendant, il est membre du collectif « La Réserve » et bien sûr, de la Séance de Rattrapage. Il a travaillé sur quelques très courts métrages en temps que réalisateur et a à son actif, également réalisé des clips et des publicités pour des marques.

___

Romain Sarda (Director and cameraman) : He’s a freelancer, and a member of the collective « La Réserve », and of course, of La Séance de Rattrapage. He has directed some short movies and some movie clips and ads for brands.

 

LSDR 3

Marjorie Calle : Réalisatrice et s’occupant de l’éditorial : C’est donc elle qui contacte les salles de concerts, les artistes. Elle gère à la fois les demandes de captations ainsi que le relationnel entre les labels et le collectif pour organiser les tournages après validation des artistes, des labels eux mêmes ou des maisons de disque et producteurs.

___

Marjorie Calle : Director and managing the communication within the collective. She has to contact the managers of concert halls and the artists. She has to deal with requests for video recording and relationship marketing between the labels and the collective to plan filming sessions after the agreements of the artists, the labels themselves, the record companies and the producers. 

 

David Belloc : Réalisateur indépendant basé à Paris : Il a contribué à la réalisation du long métrage Versus – documentaire sur les battles d’hip hop. Aujourd’hui, il travaille avec de nombreuses pour des boîtes de production parisiennes ; elles mêmes en relation avec Arte Live Web. Il est le quatrième membre mais n’était pas présent lorsque j’ai rencontré l’équipe.

___

David Belloc : Independant director currently in Paris : He contributed in some film making, such as the movie Versus, a documentary about hip hop battles. Today, he works with different Parisian production companies which have connections with Arte Live Web. He’s the fourth member of the team but was not there when I met them.

 

Ce collectif se compose de trois réalisateurs, sept cadreurs, un ingénieur du son, un compositeur et un webmaster où chacun a son rôle ! C’est un projet qui les unit et leur tient extrêmement à cœur. Toujours motivés pour des projets éclectiques, leur goût pour la scène locale est également très prononcé, et ça, ça fait plaisir !

Les LSDR sont toujours bien orchestrées avec une touche artistique prononcée et un savoir faire unique en terme de captation.

Tout commence par le choix d’un artiste, puis un contact avec les programmateurs, ce qui s’avère être la phase la plus délicate.

Ensuite, le jour J, vient le meilleur moment, celui du live !
Un premier contact avec les artistes se fait en loges afin de leur présenter le concept.
Ce moment précède la captation du concert en multi-caméra.
Enfin, les réactions à chaud du public sont enregistrées avant que l’équipe retrouve les artistes pour capter leurs impressions.

___

The collective is composed of three directors, seven cameramen, a sound engineer, a composer and a webmaster. Each member has a part to play ! It’s a project which unites them and which is really important to them. They’re always motivated by eclectic project, and have a pronounced taste for local scene, which is really thrilling!

The LSDR are always well orchestrated, with an artistic style, and a unique savoir-faire in terms of video recording.

It always starts with the choice of the artist, then a contact with scheduler, which always the trickiest part.
Then, comes the D-Day, the best part: the live ! There’s a first contact with the artist, in the back stages to introduce the concept to them. This moment will be followed by the video recording of the concert with multi cameras.
Finally, the immediate reactions of the audience are recorded before that the team meets again the artists to shoot their reactions.

 

Vous l’aurez compris, ce qui prime, c’est l’échange, la maîtrise et également le fait de saisir le moment présent, le tout sous forme de démarche documentaire.

Tout en gardant son regard artistique, l’équipe s’adapte de concert en concert en suivant les directives de chacun des artistes.
Le collectif évolue en apprenant de ces expériences. Les retours étant toujours positifs, la LSDR suit certains groupes et promet de nouvelles collaborations et projets.

Les projets justement, les membres de la LSDR en ont plein, dont le développement de leur programme, avec des humoristes, du théâtre et bien d’autres choses sous forme de numéros en « hors-série » et d’ailleurs, la LSDR s’exporte déjà hors de Toulouse, depuis l’épisode test de Paris dédié à As Animals !

C’est cette passion qui m’a donc plus chez eux ainsi que cette détermination, mêlée à un certain altruisme. Si vous avez manqué un concert, ou un événement ou que vous souhaitez découvrir une nouvelle dimension du live, je vous invite à aller visiter leur page !

___

As you can well imagine, what counts is to exchange with someone, to master your techniques and the fact that you have to catch the present moment, in terms of documentary process.
The team gets used to each concert by following the directives of each artist, while developing their artistic eye. The collective has evolved by learning from its own experiences. As the feedback is always positive, the LSDR follows some bands and is likely to create new collaborations and start new projects.
Talking about project, the members of LSDR have so many! The development of their program, which will includes stand-up comedians, plays and so many other art performances, in the form of special issues. Did you know that the LSDR exports itself out of Toulouse, since the first episode of Paris, dedicated to As Animals?

I really love this passion and this determination mixed with altruism. If you have missed any of their concert or an event or that you would like to discover a new representation of live concerts, you must visit their FaceBook page !

LSDR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s