41 minutes 50 de blues

L’été dernier, Robin –Rockin’Robin– Sandra et moi sommes allés nous promener en bord de Garonne. Cette balade photographique était un sacré exercice car je voulais à la fois capturer l’univers de Robin, mais surtout j’espérais faire percevoir l’histoire de Sandra et Robin. Robin est sur scène, Sandra en coulisses et il y a quelques temps ils ont vécu de musique et de rencontres à travers le monde. Ni plus ni moins.

Ce grand périple était d’abord initiatique, et cela a permis à Robin de travailler sa musique et de se construire. Ils se sont déplacés dans toute l’Europe centrale et de l’Est, participant à des festivals en Ukraine, en Roumanie, traversant la Turquie, la Géorgie puis l’Arménie. Cette aventure a également été ponctuée d’un vol pour l’Inde, puis le Vietnam, l’Indochine jusqu’à Singapour, et, après deux ans de voyage, l’Australie.

Cet itinéraire, Robin le raconte d’une façon authentique avec son premier album 2 years on the Road.
On retrouve les marques et traces de ce vécu si riche dans les performances de Robin, qui a véritablement voulu suivre un apprentissage traditionnel du bluesman voyageur. 41 minutes 50, c’est le temps qu’il vous faudra pour écouter l’album de Robin, qu’il a composé et produit lui-même. Cette aventure continue désormais avec vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s