41 minutes 50 de blues – 41 minutes and 50 seconds of blues

L’été dernier, Robin –Rockin’Robin– Sandra et moi sommes allés nous promener en bord de Garonne. Cette balade photographique était un sacré exercice car je voulais à la fois capturer l’univers de Robin, mais surtout j’espérais faire percevoir l’histoire de Sandra et Robin. Robin est sur scène, Sandra en coulisses et il y a quelques temps ils ont vécu de musique et de rencontres à travers le monde. Ni plus ni moins.

___

Last summer, Robin –Rockin’Robin– Sandra and I went for a walk nearby the Garonne. This stroll was a real exercise as I wanted to capture the inner world of Robin, but I also wished to catch the story of Sandra and Robin. Robin is on stage, Sandra is in the backstage and some time ago, their daily lives consisted in playing music and meeting people. No more no less.

___

Ce grand périple était d’abord initiatique, et cela a permis à Robin de travailler sa musique et de se construire. Ils se sont déplacés dans toute l’Europe centrale et de l’Est, participant à des festivals en Ukraine, en Roumanie, traversant la Turquie, la Géorgie puis l’Arménie. Cette aventure a également été ponctuée d’un vol pour l’Inde, puis le Vietnam, l’Indochine jusqu’à Singapour, et, après deux ans de voyage, l’Australie.

___

This great journey was first of all an initiatory one. This allowed Robin to practice his music and to shape his personality. They traveled throughout Central and Eastern Europe, participated in festivals in Ukraine and Romania, and went through Turkey, Georgia and then, Armenia. This adventure was also punctuated with flights to India, Vietnam, Indochina to Singapore and, after their two years’ exploration, they went to Australia.

___

Cet itinéraire, Robin le raconte d’une façon authentique avec son premier album 2 years on the Road.

This trip is told in a authentic way by Robin in his first album, 2 years on the Road.

On retrouve les marques et traces de ce vécu si riche dans les performances de Robin, qui a véritablement voulu suivre un apprentissage traditionnel du bluesman voyageur. 41 minutes 50, c’est le temps qu’il vous faudra pour écouter l’album de Robin, qu’il a composé et produit lui-même. Cette aventure continue désormais avec vous.

___

In the album, there are the traces of this particular episode of their lives. The performance of Robin, as well as their itinerary, is filled with emotion.  He wanted to learn the craft of playing blues while telling stories of his travels. You only need 41 minutes and 50 seconds to listen to his album, that he composed and produced himself. This adventure now continues with you.  

FacebookInstagramYoutube

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s